Retour à l'accueil

Dossier – Les Achats : une activité stratégique

 

12 milliards d’euros, c’est le montant total des achats, soit près de 60 % du chiffre d’affaires du Groupe. Ce montant témoigne de l’importance de cette activité qui est identifiée comme stratégique et créatrice de valeur pour l’entreprise. Plus fondamentalement, les achats sont au cœur des grands programmes et projets du Groupe

CARTE D’IDENTITÉ

Les achats c’est 52 000 fournisseurs actifs, 1,6 million de factures à payer dans 55 pays et 700 personnes réparties dans quatre zones géographiques : Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Asie.
Les achats sont organisés en 4 domaines :

  • Le caoutchouc naturel,
  • Les matières premières avec le noir de carbone, la silice, le caoutchouc synthétique, les renforts métalliques et textiles, les produits chimiques, …
  • Les achats industriels avec les équipements, la construction de bâtiments, les fluides, l’énergie, la maintenance,…
  • Les achats de services avec la logistique maritime et terrestre, l’informatique, le marketing, la publicité, la formation, les déplacements, le consulting, l’événementiel, les objets publicitaire.

LES ACHATS, UN MÉTIER PASSIONNANT ET STRATÉGIQUE

La particularité du département achats est d’être extrêmement centralisé ; plus de 80% des contrats sont négociés par les équipes du siège. Celui-ci regroupe 150 personnes à Clermont-Ferrand et une trentaine à Singapour, qui sont dédiées aux achats au caoutchouc naturel. La parité y est respectée avec 51% de femmes, dont 33% exercent des fonctions managériales ; 10% des acheteurs ont moins de 30 ans.

L'importance de la fonction Achat fait aujourd'hui des équipes Achats, des acteurs incontournables qui ont une vision globale de l'entreprise et de ses activités à l'échelle internationale.

Ces hommes et ces femmes travaillent en équipe pluridisciplinaires et gèrent des portefeuilles de plusieurs dizaines de millions d'euros au carrefour de toutes les fonctions de l'entreprise : marketing, production, recherche et développement, etc. Pour ce faire, ils sont à l’affût des tendances et des risques de marchés sur des horizons de temps à court, moyen et long termes. Ils anticipent les risques et opportunités spécifiques à leur catégorie, déterminent les stratégies achats, repèrent les meilleurs fournisseurs selon différents critères, planifient et conduisent des négociations stratégiques avec ceux-ci, de même qu’ils concluent des contrats.  Ils gèrent aussi un processus complexe qui va de la négociation de contrat jusqu’au paiement de la facture.

Quand on connaît l’importance stratégique des achats, la formation sur le métier des achats se devait d’apporter une réponse efficace. Des parcours spécialisés sont organisés avec le concours d’écoles de commerce pour nous accompagner dans le développement des compétences, ceci afin d’accroître le professionnalisme des équipes pour qu’elles interviennent en véritables partenaires business. Au-delà des compétences techniques, ce programme de formation a pour objectif, de partager une culture et des méthodes communes dans un contexte exigeant.

(DGA = Direction Groupe Achats)

LES DÉFIS DES ACHATS

Longtemps appréciés au travers de leur potentiel de contribution à la réduction des coûts, les achats sont, de plus en plus, perçus aujourd’hui comme une fonction essentielle pour la création de valeur.

RESPECTER LES VALEURS DU GROUPE

Nos objectifs, nous avons l'ambition de les atteindre dans le respect des valeurs du Groupe.
Nous avons formalisé cette volonté dans les Principes des Achats Michelin, document de référence qui décrit les fondamentaux qui régissent les relations avec nos fournisseurs, partout dans le monde.

Les Principes des Achats sont disponibles en 12 langues sur le site purchasing.michelin.com

TRAVAILLER ETROITEMENT AVEC LES ENTITES ET DEPARTEMENTS DU GROUPE

Une approche collaborative a été mise en place en interne à travers des gouvernances sur des catégories d’achat précises. L’objectif de ces instances est de statuer sur des stratégies d’achat et décider de plans d’actions. Elles se déclinent à travers des réunions de partage de stratégie (‘’Market Portfolio Performance’’) jusqu’au plus haut niveau de l’entreprise, avec pour certaines d’entre elles la participation des membres du Comité Exécutif concernés. La qualité de la relation entre les acheteurs et les prescripteurs internes est fondamentale afin de répondre aux enjeux de création de valeur, de compétitivité et de développement durable du Groupe.

NOUER DES RELATIONS ET PARTENARIATS A LONG TERME AVEC LES FOURNISSEURS

Il s’agit d’établir une collaboration active et de qualité avec nos fournisseurs afin de construire une stratégie d'achats adaptée aux besoins et enjeux du Groupe. Le dialogue et la coopération, la transparence, la volonté de façonner ensemble l'avenir de la mobilité en sont les éléments centraux. Lire la suite
C'est selon ces principes que s'inscrit notre démarche de gestion de la relation fournisseur (SRM, Supplier Relationship Management).
La segmentation de notre panel de fournisseurs en 4 catégories permet d’établir des niveaux différents de relation : depuis une relation partenariale d’ordre stratégique basée sur des projets d’innovation ou de co-développement jusqu’ à une relation purement commerciale.
Le groupe Michelin est fier d’avoir mis en place avec ses fournisseurs de véritables partenariats de long terme, basés sur un profond respect de leurs entreprises, de leur culture, de leur croissance et des individus qui les composent. Ces relations reposent également sur des efforts communs et nous faisons le choix de la fidélité, que les fournisseurs soient locaux ou internationaux. C’est dans une relation de confiance et d’intérêt mutuel que nous nous inscrivons. Grâce à ce travail collaboratif accru, nous recherchons ensemble plus de valeur partagée.

Depuis 2011, le groupe Michelin distingue ses meilleurs fournisseurs à l’occasion de la cérémonie des « Michelin Supplier Awards ». Reposant sur un processus d’évaluation rigoureux, ces distinctions dans 3 domaines, la qualité, l’innovation et le développement durable, visent à valoriser des contributions exceptionnelles et des partenariats d’excellence au travers d’une relation de confiance et d’intérêt mutuel.

FOCUS - La qualité, une exigence incontournable vis-à-vis de nos fournisseurs

 

La Qualité est l’un des piliers fondamentaux de l’Entreprise. Elle s’exprime aussi dans les matières premières, les procédés et services qui rentrent dans la fabrication de nos pneumatiques ou y contribuent. La Qualité des produits et services destinés aux Clients de Michelin est donc largement conditionnée par celles des biens et des services achetés par notre Groupe.
Michelin applique, depuis longtemps et avec rigueur, des Standards Qualité et demande à ses fournisseurs de s’engager dans une démarche d’assurance qualité pour laquelle la participation active de chacun d’eux est déterminante.
Cette notion de Qualité englobe les aspects de performance technique, c’est-à-dire conformité aux besoins préalablement définis à travers le respect du cahier des charges, des spécifications techniques et des normes en vigueur. Elle intègre aussi d’autres composantes importantes comme le délai, les services associés et les coûts.

INTEGRER LES PRINCIPES DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LES RELATIONS AVEC LES FOURNISSEURS

La responsabilité sociétale et environnementale du groupe Michelin est aussi engagée dans la relation avec ses fournisseurs. Depuis plusieurs années maintenant, nous poursuivons une démarche d’achats responsables avec nos fournisseurs, qui satisfont non seulement nos exigences de qualité, de coût, de délai et de fiabilité, mais aussi qui s’engagent à progresser dans le respect des personnes et de l’environnement. Les équipes Achats assurent un suivi rigoureux et régulier des fournisseurs, à travers des évaluations de leur performance y compris de leur Responsabilité Sociétale et Environnementale. Lire la suite

Depuis 2012, Michelin évalue la performance RSE de ses fournisseurs via la plateforme de notation EcoVadis. Fin 2017, plus de 50% des achats du Groupe auront été évalués.
Nos fournisseurs de caoutchouc naturel participent également à l’évaluation de leurs performances sociale et environnementale. En 2017, les fournisseurs évalués représenteront plus de 85% de nos achats en caoutchouc naturel.
Avec une démarche de progrès RSE/développement durable constante, Michelin investit toujours plus dans le numérique pour développer de nouveaux outils au service de sa stratégie de développement durable et de responsabilité sociale. Le déploiement de l’application mobile Rubberway® pour cartographier les pratiques RSE de la chaîne d’approvisionnement en caoutchouc naturel, a démarré mi-2017.

Signataire de la charte des ‘’Relations Fournisseur Responsables’’ en octobre 2012, Michelin obtient le label du même nom en 2014, remis par la Médiation inter-entreprises (dépendant du ministère du de l’Economie et des Finances) et la Compagnie des dirigeants et acheteurs de France (CDAF).
Il récompense la stratégie et le déploiement du développement durable au cœur de la fonction achats et dans les relations avec les fournisseurs. Ce label s’inscrit dans le prolongement et la mise en application des 10 engagements pour des achats responsables définis par la Charte des relations inter-entreprises créée en 2010 par le médiateur des entreprises et le conseil national des achats (CDAF).

FOCUS - RUBBERWAY®, numérisation du reporting social et environnemental de caoutchouc naturel

 

Le caoutchouc naturel est une matière première indispensable à la production de pneumatiques.
Principal acheteur mondial de caoutchouc naturel, le groupe Michelin est attaché à une gestion responsable et durable de la filière hévéicole.
Afin de préserver cette ressource et d’en maîtriser les impacts, Michelin a décidé d’agir afin de promouvoir la culture de l’hévéa selon le respect de certaines règles, tout au long de la chaîne de valeur. Lire la suite

En 2017, Michelin poursuit son engagement avec le déploiement d’une application mobile, RUBBERWAY®, pour cartographier les pratiques RSE des différents acteurs de sa chaîne d’approvisionnement en caoutchouc naturel (petits planteurs, grandes plantations, intermédiaires, usines), en collaboration avec ses fournisseurs.
Les données récoltées sont analysées sur une plateforme web et la cartographie réalisée permet de mettre en lumière les zones à risques sociaux et environnementaux. Les résultats seront partagés avec les fournisseurs et pourront donner lieu à l’élaboration de plans d’amélioration. Le groupe prévoit de cartographier 80% des volumes de caoutchouc naturel achetés d’ici 2020.

Le caoutchouc naturel est un produit ‘’vert’’ par excellence. L’hévéaculture, si elle est bien maîtrisée, a de nombreux effets bénéfiques : absorption de carbone, stabilisation des sols, valorisation du bois en fin de vie et biomasse. Avec près de 30 millions de personnes qui vivent de l’hévéaculture au niveau mondial, dont 6 millions dans les plantations (85% d’entre-elles d’une surface de moins de 4 hectares appartenant à de petits propriétaires), cartographier notre chaîne d’approvisionnement en caoutchouc naturel s’annonce comme un exercice ambitieux et difficile, qui s’inscrit sur le long terme.

La dynamique achats responsables récompensées à 2 reprises en 2017

  • Le trophée Or dans la catégorie RSE, décerné par Décision Achats
  • Le trophée de la « Meilleure Amélioration de la Performance RSE des fournisseurs » a été remis par la société de notation RSE, EcoVadis. Au cours des 5 dernières années, 78% des fournisseurs ont amélioré leurs scores RSE grâce aux relations partenariales avec Michelin.

Ces distinctions récompensent les efforts constants de l’Entreprise en termes de développement durable, et en particulier la dynamique de progrès engagée avec ses fournisseurs.

MINIMISER LES RISQUES POUR LE GROUPE

Le Groupe a développé une véritable expertise et des outils pour améliorer sa capacité à poursuivre ses activités en cas de crise majeure. Dans le cadre de la relation avec les fournisseurs, la démarche de gestion des risques ‘’Business Continuity Management’’ utilisée par les équipes achats, prend en compte les risques de rupture d’approvisionnement notamment pour les matières premières. Il s’agit de gérer les fluctuations des marchés et d’anticiper les risques liés aux fournisseurs. Dans une logique de création de valeur partagée, nous incitons nos fournisseurs à adopter cette approche pour minimiser l’impact d’un incident ou d’une crise. Des audits sont effectués afin de s’assurer que nos fournisseurs disposent d’un plan de gestion efficace de la continuité de leurs activités.

SAISIR LES OPPORTUNITES D’INNOVATION EN PROVENANCE DES FOURNISSEURS

L’innovation au service du client est le moteur de développement de Michelin depuis sa création.
Dans un marché de la mobilité dont toutes les analyses convergent pour dire qu’il va croître de façon très importante dans les prochaines années, et ceci dans un contexte d’exigences sociétales et environnementales grandissantes, l’innovation va continuer à être le vecteur fondamental de notre développement.
L’innovation est un enjeu stratégique pour le Groupe et n’est pas limitée aux seules frontières de l’entreprise.

Pour la R&D, c’est accepter que l’innovation vienne de l’extérieur sans que cela remettre en cause ses propres compétences ; pour les achats, il s’agit d’établir avec nos fournisseurs stratégiques une relation de confiance basée sur plus de transparence, assortie d’engagements réciproques. Innover signifie s’ouvrir, partager les connaissances, prendre des risques, investir avec des perspectives de business, s’engager sur des convictions fortes… autant d’efforts de coopération qui ne peuvent s’envisager que dans un climat de confiance partagé.
Au contact permanent des fournisseurs, les équipes Achats favorisent l'introduction d'innovations technologiques dans l'entreprise. Elles initient la relation de co-développement et permettent ainsi de faire émerger des projets plus rapidement.

Depuis 2015, une véritable dynamique d’innovation avec les fournisseurs et d’opportunités business sur le marché a été impulsée au sein des équipes achats monde.
Les résultats sont très prometteurs : 30 projets identifiés en 2016 dont 15 en cours de déploiement et pour 2017, un objectif ambitieux d’identifier 50 idées innovantes, qui pourraient être retenues. Nos partenaires internes sont très réceptifs et analysent avec beaucoup d’intérêt les sujets en provenance du marché fournisseurs.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

 

  • Le Groupe achète et expédie entre 800 et 1000 containers de caoutchouc naturel chaque semaine.
  • Les équipes achats gèrent 10 000 contrats, soit environ la moitié des contrats du Groupe.
  • Un médiateur des relations client-fournisseur intervient à la demande de tout fournisseur pour résoudre, dans la concertation, des difficultés rencontrées dans le cadre de ses relations avec Michelin. Il n’a traité que 4 différends en 4 ans.
  • Le programme de reverse factoring ‘’BIB Factor’ mis en place par le Groupe dans 11 pays, permet aux fournisseurs d’opter pour un paiement anticipé de leurs factures non échues à un taux de financement très attractif, proche de celui de Michelin.
  • Michelin a participé aux travaux d’élaboration de la norme ISO 20400 sur les achats responsables, publiée en avril 2017 au côté de nombreux experts au sein de la délégation française, dont la Médiation des entreprises du Ministère de l’Economie et des Finances.
  • Michelin obtient en janvier 2017 au titre de son évaluation RSE par la société EcoVadis, un score global de 77/100 et 80/100 sur le volet achats responsables, ce qui positionne le Groupe parmi le top 0,32% des fournisseurs évalués dans cette catégorie.