La lettre digitale des actionnaires de Michelin - Horizons - Juin 2017

#15 – Juin 2017 – Édition spéciale AG

Retour à l'accueil

La politique de caoutchouc naturel responsable

Morceaux choisis

Luc Minguet, Directeur des achats du Groupe :

« Il n'y a pas de mobilité sans pneus, et il n'y a pas de pneus sans caoutchouc naturel. »
« Le caoutchouc naturel a des qualités irremplaçables ; aucun produit aujourd'hui ne peut lui être entièrement substitué.Les trois-quarts de la production mondiale servent à l’industrie du pneumatique et la demande augmente. Il faut donc mettre en place une politique caoutchouc naturel durable à la hauteur des enjeux. C’est ce que nous faisons depuis trois ans. »

 

Logo wwf

Hervé Deguine, Chargé des relations avec les organisations non gouvernementales et la société civile à la direction des affaires publiques :

« Pour mettre en œuvre cette politique responsable, nous n’agissons pas seuls. Nous travaillons avec toutes nos parties prenantes, et notamment avec de nombreuses ONG. Par exemple, nous avons signé en 2015 un accord de partenariat avec le WWF, la plus grande organisation mondiale de protection de l'environnement. »

« Ce partenariat a pour objectif de promouvoir une démarche caoutchouc naturel durable au niveau mondial et de mener des actions concrètes sur le terrain. »

 

Didier Gaidon, Directeur des activités élastomères :

« Rendue publique en 2016, notre politique de caoutchouc naturel durable s'articule autour de cinq engagements :

 

Hervé Deguine : Nouvelles plantations Michelin en Indonésie

« En 2015, Michelin a créé une joint-venture avec le groupe indonésien Barito Pacific. L'objectif de cette joint-venture est de développer des plantations de caoutchouc naturel parfaitement en ligne avec nos principes et exemplaires, tant sur le plan sociétal qu'environnemental. Nous allons replanter des forêts d’hévéa, protéger des forêts primaires, restaurer des forêts dégradées, développer les cultures vivrières, en partenariat avec les communautés locales. Deux sites de traitement du caoutchouc seront construits, avec une capacité de 150 000 tonnes. A terme, ce projet pourra créer jusqu’à 16 000 emplois locaux. »

À terme, il créera environ 16 000 emplois et permettra une production d'environ 80 000 tonnes de caoutchouc naturel. Nous allons construire également deux usines de transformation du caoutchouc naturel pour une capacité de 150 000 tonnes. »

 

Luc Minguet, en conclusion : « Notre engagement s’inscrit sur le long terme. C'est le type de défi que Michelin aime bien relever. Nous sommes tous très fiers d'essayer d’entraîner l’ensemble l'industrie du pneumatique sur cette route-là. Sinous réussissons, notre Groupe pourra, je crois, être fier de cette initiative pour nos enfants et pour la planète. »